Pourquoi est-ce qu’on s’implique ?

Ce n’est un secret pour personne, je suis journaliste. En fait, j’ai même plusieurs cordes à mon arc, je suis aussi chef d’édition. C’est à dire que j’ai la charge de coordonner, mettre en page, relire et globalement mener la barque d’une édition. Enfin dans mon cas de deux. Ou trois, si on compte le magazine professionnel attaché à mon agence. Et puis il faut gérer le quotidien bien entendu. Des choses très glamour : le papier toilette, les fournitures, les pannes d’électricité, le standard, le suivi des travaux même.

Bref, vous l’aurez compris, mes journées sont (très) bien remplies. Et finalement, ce quotidien, il faut une belle dose d’implication pour l’affronter.

C’est donc de là que me vient se questionnement. Pourquoi est-ce qu’on s’implique ? Pourquoi est-ce qu’on choisit de faire partie de l’évolution de son entreprise ? Qu’est-ce qui nous donne envie ? Qu’est-ce qui nous amène à nous creuser les méninges pour mener cette évolution ?

J’imagine que c’est un mélange de plein de raisons. Dans mon cas, je me dis que je n’ai pas traversé la France pour rien. Hors de question de ne pas donner le meilleur de moi-même. Sinon, à quoi bon ? Mon rédacteur en chef a placé sa confiance en moi. Il y a eu des moments difficiles. Je me suis demandé si il ne fallait pas renoncer. Rentrer en Normandie. Changer de carrière. Passer à autre chose. Mais non. Je me suis accrochée.

Ça fait deux ans (à une vache près), que j’ai pris mes fonctions. J’ai l’impression que ces deux ans ont passé en un battement de cil. Et, en même temps, je mesure le chemin parcouru. Les progrès que j’ai fait. L’évolution de mes compétences et de ma personnalité. Ce n’est pas tous les jours facile (voire même parfois carrément difficile). Je me sens parfois bien trop petite pour assumer la tâche qui m’a été confiée. Mais j’ai toujours appris à persévérer. Que toutes les expériences nous font avancer dans la vie, les bonnes comme les mauvaises.

Alors c’est peut-être pour ça que je m’implique. Pour honorer la confiance placée en moi. Pour me dépasser, jour après jour. Pour devenir une meilleure version de moi-même. Pour me rendre fière. Pour regarder mon image dans le miroir droit dans les yeux.

C’est peut-être ça oui…

Publié par

lnleforestier

J'ai attrapé le virus de l'écriture il y a bien longtemps, depuis je n'ai jamais réussi à m'arrêter... et je suis même devenue journaliste !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *